Le Earthing, une solution pour soulager voire guérir de la fibromyalgie

Dans cette page, pour mieux comprendre le Earthing, vous retrouverez différents témoignages de personnes en lien avec la fibromyalgie. Il s’avère, avec ces témoignages, que l’on peut vraiment dire : le Earthing, une solution pour soulager voire guérir de la fibromyalgie. Comme vous le constaterez, bon nombre de personnes guérissent ou voient leurs symptômes diminuer significativement après qu’elles aient commencé à faire du Earthing. Serait-il possible que ce mal du siècle dont on dit que la cause est inconnue, soit le résultat d’une déconnexion quais permanente d’avec la terre ?

Soulagement nocturne de la douleur chronique de la fibromyalgie, de la spondylarthrite ankylosante et de la goutte

D’un couple de Montréal : Pendant 16 ans, le Dr a prescrit des anti-inflammatoires et des analgésiques qui ont détruit le corps de ma femme. Un jour, je l’ai trouvée dans une douleur agonisante dans la cuisine à 3 heures du matin parce que son corps rejetait toute forme de médicament et qu’elle venait d’avoir une réaction violente quand son Dr a testé de nouveaux médicaments. Nous avons donc été obligés de nous tourner vers des alternatives holistiques pour trouver du réconfort et soulager sa douleur. Au fil du temps, nous avons trouvé une variété de choses qui l’ont aidée à réduire son indice de douleur de quelques points, de petites victoires toujours appréciées mais malgré tout, loin de ce que je pourrais appeler une bonne qualité de vie. Et maintenant, nous avons rencontré cette nouvelle découverte, mettant à la terre une reconnexion avec la terre mère. Et depuis, elle peut dormir toute la nuit.

Libéré après 35 ans de douleur – fibromyalgie

J’ai souffert de douleurs musculaires et articulaires pendant 35 ans. La douleur de la fibromyalgie était si intense à certains moments que tout ce que je pouvais faire était de m’asseoir sur mon canapé, de me bercer et de pleurer. La douleur était si profonde qu’un massage ne la touchait pas. La thérapie par pression profonde était utile, avec le coude si profondément enfoncé dans mes muscles, j’en avais des contusions après. Je désirais que quelqu’un atteigne ces points de tension profonde qui semblaient se connecter à des points de pression encore plus profonds. Je gémissais et pleurais dans une sorte de soulagement agonisant pendant ce genre de thérapie. Il n’y avait pas une place sur mon corps qui ne me faisait pas mal.

Certains médecins ont dit que j’étais déprimé et que cela causait la douleur. D’autres ont dit que c’était tout mon imagination. Aucun médecin ne m’a pris au sérieux quand ils voyaient dans mes dossiers les mots « fibromyalgie » et douleur chronique. Mon histoire crée une sorte d’ « attitude » chez les médecins. J’ai même vu certains médecins jeter devant moi la feuille de mes antécédents médicaux en disant : «Pas question! Je ne touche pas à ça.

En 2010 ou 2011, j’ai lu le livre de base et acheté un tapis de connexion à la terre. Après l’avoir utilisé pendant environ un mois, j’ai remarqué un jour que je n’avais pas tellement mal. Je me demandais pourquoi. J’ai alors réalisé que c’était le tapis en question. Au fil du temps, j’ai réalisé que ma douleur n’était pas à peu près ce qu’elle avait été. Ce désir profond de «marteler» les douleurs avait disparu. Même quand quelqu’un me massait (ma fille ou mon mari ou un thérapeute) je ne gémissais plus et je ne pleurais plus. C’était incroyable. Je crédite totalement le « grounding »  du soulagement. Même quand je mange de très mauvaises choses, comme de la crème glacée, je peux avoir plus de mal que d’habitude, mais ce n’est pas comme avant. Cette profonde douleur écœurante est partie. Si je pouvais faire du Earthing toute la journée et la nuit, je serais encore mieux. Si j’évalue ma douleur avant de commencer à faire du Earthing sur une échelle de 1 à 10, ce serait un 8 ou un 9 sur une base régulière. Parfois, c’était hors de l’échelle. Maintenant, un journée normale, ma douleur est à 2 ou 3, et une mauvaise journée, par rapport à il y a cinq ans, est d’environ 4. La douleur chronique et constante est si subjective qu’elle ne peut être comparée à d’autres douleurs, comme avoir un bébé ou se casser une jambe, et cela ne peut être comparé à la douleur de quelqu’un d’autre.

Si je pars à la maison et que j’oublie de prendre mon tapis, je le remarque vraiment. Je ne dors pas aussi bien, et j’ai mal le lendemain. J’ai tellement peur de partir et de l’oublier. L’idée de souffrir comme je l’ai fait pendant tant d’années est effrayante.

Libéré après 60 ans de douleur – fibromyalgie

Colleen Flynn est une Australienne de 76 ans qui souffre de fibromyalgie depuis plus de soixante ans, résultat de multiples stress dans sa vie: la mort prématurée de son père, grandissant dans plusieurs foyers, s’occupant d’un nouveau mari inapte par une blessure au dos, puis un fils né avec un grave déficit du système immunitaire, la mort subite de son mari frappé par la foudre et une double mastectomie (cancer du sein).
Elle nous a dit que son corps était si douloureux que personne ne pouvait la toucher. Même une simple brise la faisait se sentir pire. Au fil des ans, j’ai consulté de nombreux spécialistes pour évaluer ce que j’avais et, après m’avoir tapoté dans le dos, ils m’ont dit qu’il y avait des gens que les médecins ne pouvaient pas aider et que j’étais l’un d’entre eux.

Finalement, elle a reçu un diagnostic de fibromyalgie, ainsi que des médicaments qui l’ont aidée dans une certaine mesure. Pourtant, ses problèmes de douleur ont continué. Dans l’après-midi, elle s’effondrait souvent sur une chaise pour regarder la télévision, fatiguée et souffrait de «faire le si peu autour de la maison que je pouvais gérer». Elle a dit qu’elle s’effondrait souvent douloureusement dans sa chambre pour une nuit de plus dans la douleur.

Au printemps 2014, elle a entendu parler de David Richards, un médecin australien non loin d’où elle vivait, qui faisait du grounding (Earthing) avec ses patients et obtenu de bons résultats pour les personnes souffrant de douleur. Bien sceptique, elle est allée le voir et a obtenu des bandes Earthing.

Elle s’est rappelée la première fois qu’elle les a utilisées : ma fille était venue déjeuner et après nous nous sommes assis sur le canapé. J’ai mis un bracelet. Après 45 minutes, ma fille m’a demandé si je me sentais différente. J’ai répondu que je ne le pensais pas. Puis je me suis endormie, dans un profond sommeil. Quand je me suis réveillée, j’étais pleine d’énergie. Je cuisinais des pikelets (crêpes) pour le thé, puis je nettoyais et ne laissais personne m’aider. J’ai fait le lot de crêpes. Je suis allée au lit et j’ai dormi toute la nuit. Plus tard, j’ai eu un couvre-oreiller et un drap pour faire de la connexion à la terre (grounding). J’ai vite réalisé que lorsque je les utilisais, j’avais peu ou pas de douleur.
Un des médecins de Colleen a suggéré qu’elle forme un groupe de soutien de la fibromyalgie dans sa ville natale. Depuis sa création en 2009, le groupe a attiré environ 30 membres et tient des réunions mensuelles.

Nous essayons tous de contrôler un certain niveau de douleur neuropathique, a-t-elle dit.
Selon Colleen, Earthing a aidé de nombreuses personnes de son groupe. Elle a offert plusieurs exemples:

– Une dame qui avait aussi la maladie de Parkinson, les jambes agitées et l’incontinence. Elle a obtenu un drap de connexion à terre mais n’a pas pu l’utiliser à cause de l’incontinence. Alors elle a décidé de faire une promenade avec son chien chaque matin pieds nus. Environ six semaines plus tard, son problème de jambes agitées ont disparu, tout comme l’incontinence. Elle dort maintenant sur son drap qui fait la mise à la terre. Le changement en elle a été remarquable.
– Une des jeunes femmes avait plusieurs problèmes sérieux. Elle a obtenu un drap de connexion à terre mais lorsqu’elle l’a mise sur son lit, elle s’est sentie stupide, que c’était probablement juste un truc qui ne fonctionnerait pas. Le lendemain matin, elle m’a envoyé un texto pour me dire que c’était la première fois qu’elle dormait toute la nuit depuis cinq ans. Quand je l’ai vue ensuite, la différence était remarquable. Son visage avait l’air si reposé. Elle a dit qu’elle dormait sur le drap sans douleur.
– Lors d’une réunion, j’ai apporté des bracelets de mise à la terre (Earthing) pour que les autres puissent essayer. Une femme s’est levée à la fin de la réunion et a dit qu’elle était maintenant sans douleur. Elle  souffrait du syndrome du côlon irritable et avait une douleur qui ne l’avait jamais quittée auparavant.
– Nous avons environ seize personnes dans notre groupe qui font du grounding (Earthing) de différentes façons. Tous obtiennent d’excellents résultats.

Colleen a dit que quand elle se met au lit et sur son drap de connexion à la terre, elle dort généralement toute la nuit: «Je reçois ce profond niveau de sommeil réparateur. Je me réveille le matin avec une sensation d’énergie et prêt à affronter la journée. Si je dois me lever pour aller à la salle de bain, la douleur revient fort sur tout mon corps et parfois je pense qu’elle ne me quittera pas. Une fois que je reviens sur mon drap Earthing pour faire de la mise à la terre, je peux sentir la douleur sortir de mon corps. La douleur disparaît et je me rendors comme d’habitude pour dormir profondément. Et si je ne me rendors pas, je reste éveillée et je m’émerveille simplement de ne pas avoir mal. Quand j’ai du mal à passer la journée, je vais me coucher et la douleur me quitte.

Colleen a dit que la connexion à la terre lui a donné de l’énergie et lui a permis de réduire ses doses de médicaments.

J’ai découvert la magie du Earthing,  la connexion à la terre. Quand je vais voir mes spécialistes, j’arrive fraîche et alerte, pas fatiguée du tout. J’ai une bien meilleure qualité de vie. Je suis maintenant capable de jouer et de converser avec mes beaux petits-enfants et arrière-petits-enfants, au lieu de me débattre et de faire semblant alors que je ne me débrouillais vraiment pas très bien. J’enseigne le scrapbooking, et je peux m’asseoir et travailler pendant deux heures et contrôler ma douleur. Je vis. Mon défi maintenant est de me calmer et de réaliser que je ne peux pas tout faire.

Diagnostic – fibromyalgie

D’une femme de Washington qui souffrait de douleurs et de problèmes de sommeil que l’on croyait être liés à la fibromyalgie. Elle a commencé à travailler avec Earthing en 2013 et a connu un soulagement significatif. Puis, au début de 2015, les douleurs dans ses pieds et ses articulations sont soudainement revenues et elle a eu de la difficulté à dormir de nouveau. Elle a vérifié ses connexions et a découvert que le jardinier avait tiré sa tige au sol. Pas étonnant que je souffrais toute la semaine, a-t-elle rapporté. J’ai replacé la tige dans le sol et, comme par magie, la douleur s’est dissipée et je suis revenu à mieux dormir.

 

Une massothérapeute professionnelle – libérée de la fibromyalgie

Nancy Reid, massothérapeute à Gowanda, NY, nous a contacté pour la première fois en 2010. Voici ce qu’elle a dit: Rien ne m’a jusqu’ici aidé autant que la connexion à la terre avec mon sommeil et les niveaux d’énergie qui étaient dans le plus bas. Mon niveau de douleur était parfois de 6 à 8 sur une échelle de 10 points. Maintenant, il est à 4-5 et parfois je n’ai pas mal du tout.

Il y a eu des moments où je m’asseyais sur ma chaise en sachant que je devais faire les corvées et ne pas les faire. Maintenant, je me lève et je fais des choses et ensuite je trouve plus de choses à faire que je n’ai jamais pu en faire auparavant. Nettoyer un placard, nourrir les oiseaux, nettoyer la cour. Je peux réellement les faire au lieu de simplement penser à eux.

J’ai une merveilleuse réponse avec le Earthing. J’ai eu des difficultés de sommeil pendant de nombreuses années et je peux maintenant dire que je dors 100% mieux. J’ai essayé de réparer mon corps pendant des années avec d’autres moyens de santé naturels, des herbes, des suppléments, etc. et peut-être après tout ce temps, ils ont finalement aidé. Cependant, ce n’était tant pas que cela, jusqu’à ce que je trouve, depuis deux mois, des différences SIGNIFICATIVES avec le Earthing, dans le sommeil et l’énergie pendant la journée. Je crois comprendre que la fibromyalgie est un syndrome très difficile à améliorer, donc c’est une énorme différence.

En 2015, Nancy nous a écrit pour nous dire qu’elle continuait à s’ancrer régulièrement et qu’elle « allait très bien ». Elle dit qu’elle souffre toujours de douleurs musculaires et attribue cela à son travail de massage. « Mais je récupère et la fatigue est beaucoup, beaucoup mieux. Comparé à ce que je vivais il y a quelques années, c’est incroyable la différence. La mise à la terre n’est pas la seule chose que j’ai faite, mais une énorme partie je crois.

Fibromyalgie soupçonnée mais évitée

Mon expérience surprenante avec le Earthing ! Par hasard, un soir, j’ai vu passer sur Facebook une vidéo explicative sur le Earthing avec M. Clint Ober. Après avoir regardé la vidéo et avoir senti cette vidéo comme une « réponse » à mes différents problèmes, j’ai ensuite commencé à chercher plus en profondeur sur le sujet. Je suis du type à tout lire, c’est d’ailleurs ce que j’ai fait.

Ensuite, avec la quantité incroyables de témoignages positifs qu’il y a sur le Earthing, nous avons acheté les produits parce que nous avions plusieurs et différentes problématiques mon conjoint et moi. Il faut savoir qu’au fil des années, avant de trouver le Earthing, nous avons pratiquement tout essayé pour mieux vivre : suppléments, ostéopathie, chiropractie et autres techniques de médecine douce, yoga, stretching, méditation et plusieurs autres techniques dans le domaine énergétique, alimentation vegan, sans gluten, mode vie sans stress, etc… Bien sûr, chaque approche a apporté du mieux et son côté positif mais certains problèmes de fond ne s’étaient pas améliorés.

Personnellement, j’ai toujours eu des problèmes de douleurs physiques. On m’a souvent comparé à une « petite nature » qui n’était pas forte, souvent fatiguée. Je m’étais fait à l’idée que mon corps était peut-être faible car je n’étais pas capable de prendre de stress, ni d’avoir de l’endurance. J’avais aussi l’impression de payer le prix d’un accident de ski que j’ai eu à 13 ans, alors que j’étais entrée de plein fouet dans un arbre. Incapable de faire du sport aussi parce que les douleurs pouvaient me suivre pendant des semaines, j’ai donc fait mon chemin de cette façon toute ma vie et dans les dernières années jusqu’au Earthing.

Le problème, c’est que dans les 5 dernières années, les douleurs que j’avais ont augmenté jusqu’au point d’avoir de la difficulté à marcher il y a 2 ans. Encore, je mettais tout cela sur le stress des dernières années car je n’ai pas été épargnée à ce sujet. Pour avoir fait des heures de lectures sur le sujet de la fibromyalgie parce que 2 de mes cousines ont été diagnostiquées, je savais que je me dirigeais aussi sur ce chemin. J’avais donc fait les démarches pour avoir un médecin de famille en processus de me diriger vers un diagnostic. Si je n’avais pas mis en place tout ce que j’ai fait avant le Earthing dans ma vie, j’aurais définitivement tout mis en place pour être diagnostiquée de la fibromyalgie.

Avant le Earthing, j’avais donc tous les jours plusieurs symptômes et douleurs chroniques profondes qui variaient de 5 à 8 sur une échelle de 10 tous les jours :

  • Mal constant au bas de dos, cou, épaule, de type fibromyalgie
  • beaucoup de fatigue
  • Douleurs cycliques qui se déplacent un peu partout dans le corps, épaules, cou dos,
  • difficultés à me lever le matin avec raideurs, spasmes au cou, épaules, mains,
  • difficulté à faire plus de 1 heure de travail à l’ordinateur à cause de la douleur à l’épaule de type inflammation,
  • difficulté à rester debout à travailler plus de 2 heures,
  • je faisais du bruxisme depuis au moins 15 ans,
  • J’avais souvent les mains et les bras engourdis la nuit,
  • je prenais à l’occasion des anti-inflammatoires pour me soulager quelque peu…

Voilà maintenant plus de 2 mois que j’utilise le Earthing, la connexion à la terre, et de nombreux changements sont arrivés pour moi, des changements spectaculaires à mon avis, mais je ne fais pas l’exception car plusieurs aussi voient leur vie transformer avec le Earthing.

Les changements qui se sont avérés le plus significatifs pour moi sont d’abord la diminution de la douleur dans mon bas de dos à gauche. Je dirais qu’à 95%, la douleur qui était récurrente en arrière-fond sans jamais disparaître (je disais qu’elle était loin et profonde dans ma colonne) est maintenant partie. Même que j’ai encore certains réflexes de fuite de douleur qui sont encore présents. Lorsque je me vois les faire, je me rends compte à quel point j’avais mis en place plein de mécanismes pour fuir la douleur, ne serait-ce que des façons de me tenir, de me pencher, de travailler, etc. Je travaille donc à me redonner une posture qui ne fuit plus.

En ce qui concerne la douleur précisément, j’avais à cet endroit dans le milieu-bas du dos un muscle qui était spasmé depuis des années. Mystérieusement, je ne m’en étais pas trop rendu compte, ce n’est que dans les 5 dernières années que je l’ai trouvé parce que j’avais décidé de me mettre en forme. Échec sur toute la ligne, mise à part la marche, car je payais le prix du sport avec des douleurs qui me suivaient longtemps, des jours et semaines durant. Dans les 5 dernières années, je me suis donc butée à ce spasme, qui était le baromètre et qui me disait ce que je pouvais faire et comment je pouvais bouger ou non. J’avais l’impression à cet endroit de trainer un lourd fardeau (tiens peut-être quelque chose à investiguer) qui était littéralement imprimé dans mon corps.

À ce même endroit, mon conjoint me massait régulièrement, question d’alléger cette douleur profonde qui me tenait. Tellement je sentais que cette douleur était loin et profonde dans mon corps, j’aurais voulu recevoir des coups de masse pour la faire sortir ou éclater. Ce point précis, dans les dernières années, me dictait combien de temps je pouvais rester debout. Souvent, dans le pire, je ne pouvais pas tenir plus qu’une heure sans que je n’aie besoin d’aller m’asseoir. Quand à un moment donné j’ai décidé la confronter, je pouvais tenir debout enfin jusqu’à 2 heures d’affilé. Donc, je passais mes journées à alterner mes tâches, debout assis, debout, assis.

Toujours est-il qu’avec le Earthing, ce spasme est disparu vraiment comme par magie. De ne plus avoir ce point de douleur fait toute la différence pour moi. Je sais aussi que j’avais perdu ma sensibilité à cet endroit, je pouvais me « pincer » la peau sans trop rien sentir. Mais le plus curieux dans cette situation, c’est que je ne savais pas qu’avec le Earthing, je retrouverais ma sensibilité à cet endroit du côté gauche de la colonne vertébrale. À un moment donné, lorsque mon conjoint m’a tout de même massé à cet endroit pour voir, j’ai dit tu appuies beaucoup trop fort ! Et il a dit mais je fais comme d’habitude. Et j’ai dit mais je sens ma colonne ! Donc, avec le temps, j’avais perdu ma sensibilité, je l’ai maintenant retrouvée avec le Earthing !

En termes de changement aussi, les différentes tensions que j’avais dans le corps, je pense principalement aux tensions au cou, aux bras et à la mâchoire se sont grandement résorbées. Dans le jour, si je sens des tensions arriver pour n’importe quelle raison, je me branche avec le Earthing et les tensions diminuent ou s’en vont, je ne reste plus avec elles des jours et des semaines.

Aussi, je ne fais pratiquement plus de bruxisme, moi qui en faisais depuis au moins 15 ans. Et c’est toute une différence aussi pour moi de pouvoir enfin dormir détendue. Avant, je me réveillais et j’avais l’impression d’avoir combattu toute la nuit. Je devais me délier le cou, les bras, voir ce qui était coincé ou non de la nuit. Quand je ne dormais pas les poings serrés, c’était la mâchoire serrée et souvent même les 2 en même temps, parfois de façon cyclique, je me réveillais la nuit les bras et les mains engourdies.

Avec le Earthing, mon sommeil est maintenant revenu détendu et il est aussi profond. Je sens qu’il est vrai, et non pas superficiel comme avant où j’avais l’impression d’entendre mes pensées toutes la nuit ! D’autres changements, je dirais des bonus, sont aussi arrivés avec le Earthing ! J’ai un meilleur focus mental, les ridules sur ma peau s’estompent et j’ai même dû diminuer mon café tellement j’ai d’énergie. L’énergie que j’ai gagné fait toute la différence. Selon moi, tout cela est la preuve que nous avons besoin de la Terre et qu’elle est notre nourriture première car c’est elle qui fournit la VIE dont nous avons besoin pour notre corps. Bref, le Earthing a littéralement changé ma vie !
Nadine, Québec, Canada

 

Pour lire d’autres témoignages sur le Earthing et la fibromyalgie, voici une seconde page de témoignages : Témoignages des bienfaits du Earthing (grounding) sur la fibromyalgie


Vous souhaitez vous procurer des produits sur le Earthing pour vous connecter à la Terre? Visitez l'un des sites suivants:

(NOTE: Earthing-Vitalité est un site informatif et ne vend aucun produit Earthing)

CANADA  (site en anglais, prix en dollars CAN)
Visitez le site suivant pour commander des produits de connexion à la Terre :
Earthing Canada

EUROPE - FRANCE - CANADA - INTERNATIONAL (site en français, prix en Euro)
Visitez le site suivant pour commander des produits de connexion à la Terre : 
Groundology

ÉTATS-UNIS  (site en anglais, prix en Dollar US)
Visitez le site suivant pour commander des produits de connexion à la Terre : 
Earthing USA

MERCI DE LIRE L'AVERTISSEMENT AVANT DE DÉBUTER LA CONNEXION À LA TERRE


Vous voulez plus d'information au sujet du Earthing ? Vous pouvez commander le livre:  'Connectez-vous à la Terre de  Clinton Ober'


FRANCE - Amazon.fr : Livre - Connectez-vous à la Terre : Peut-être la découverte...
CANADA - Amazon.ca : Livre - Connectez-vous à la Terre : Peut-être la découverte...
UK - Amazon.co.uk : Livre - Connectez-vous à la Terre : Peut-être la découverte...